Un numéro 75 bien frais ! (avec suppléments)

Couv_M75Quasiment sans prévenir, c’est au tour du 75ème numéro du journal de quartier de paraître ! Comme pour tout numéro d’été qui se respecte, ses contributeurs bénévoles y ont injecté une bonne dose de légèreté et un peu de chaleur, sans oublier quelques fondamentaux du journal (parmi lesquels les vaches, nous y reviendrons très bientôt sur ce blog…). Imprimé à 3500 exemplaires, ce n°75 est distribué ces jours-ci dans votre boîte aux lettres ou dans les commerces et lieux publics de votre quartier (Malakoff, Vieux Malakoff, Pré Gauchet, Manufacture, Toutes-Aides…), la diffusion étant effectuée en lien avec l’Accoord Malakoff dans le cadre du financement d’un projet d’échange entres jeunes Nantais et Palestiniens. Si vous n’avez pas eu Malakocktail 75 d’ici la mi-juillet, n’hésitez pas à nous contacter pour nous en demander un ou plusieurs exemplaires. Vous pouvez aussi télécharger une version pdf de ce dernier Malakocktail depuis la page d’archives (ou en cliquant sur l’image de couverture dans la colonne de droite du blog).

Au-delà de sa couverture aux tons verts ornée d’une vache (Groseille, c’est son nom) et d’une fanfare cuivrée, que trouve-t-on  au menu de ce Malakocktail 75 ? Une sélection d’évènements en guise d’agenda d’été local (qu’on retrouve au complet ici), des retours en images sur quelques actions de ces derniers mois (voir les suppléments ci-dessous pour d’autres images), la mise en lumière de certains projets tels que la création menée par Gwenaëlle Rebillard avec des collégiens de Sophie-Germain (voir le blog du projet), les actualités du Sporting Club de Nantes ou le groupe de jeunes spectateurs mené par l’ADPS, l’Accoord et Peuple & Culture, la visite d’un endroit singulier tout près d’ici, de nouvelles productions de l’Observatoire de la ville, quelques réflexions et photos issues de Fêtons Jardins 2014 (et encore d’autres photos ci-dessous), des extraits de lectures issues de l’espace du même nom, des vignettes un brin provocatrices, des appels à participation et un aperçu des coulisses du journal, des nouvelles des chantiers du quartier et quelques jeux.

Et les suppléments ? On y vient, on y vient… Vous trouverez ci-dessous d’autres images de la rencontre avec l’illustratrice Anne Crausaz le 14 mai, de la restitution des créations de l’Observatoire de la ville le 27 mai, de la journée Fêtons Jardins le 14 juin et du carnaval des 10 ans de Macaiba (accompagnés d’une contribution de l’Atelier du 14 et des témoignages d’enfants ayant participé à la participation du carnaval). Cliquez sur les images pour les voir en grande taille.

Pour accompagner leurs photos, l’Atelier du 14 nous a envoyé les témoignages d’enfants ayant participé à l’organisation du carnaval brésilien :

« Depuis plusieurs mois, Atelier du 14 a associé les enfants et leurs famille à la préparation de cet évènement. Visite guidée de la ville pour Elisson, musicien du quartier de Caranguejo à Recife préparée avec Raphaël, Julia, Maria Fella, Makoroba et Mélissa… « On a fait découvrir la France à Elisson »; « J’étais jamais allée à Trentemoult »; « Je suis montée tout en haut du bateau »; « moi, j’ai eu peur » , « J’ai été voir des chèvres », « Quand la petite princessse a été fiancée à l’empreur d’Autriche, est-ce que son père était d’accord ? »; « Je ne sais plus comment ça s’appelle les fleurs ». « Avant, y avait le fleuve ici devant le chateau ». « Et là bas, ils faisaient les gâteaux pour le goûter ». Ateliers confection des costumes animé par Joanice, Beija, Dominique, Ugo, Camille, Josée et Jeanne. Georges, très concentré, a piqué la moitié des costumes à la machine. Interviews préparées et réalisées avec Kalifa, Diakoumba, Amina, Mariama, Maria Fella… Merci à Caroline, journaliste allemande qui leur a appris ce qu’était une question ouverte ou fermée et comment mener l’interview. « Gouga, c’est un papa »; « Les enfants de la bibliothèque de Caranguejo nous ont envoyé des photos. Elisson nous a expliqué son quartier. Quand il pleut, ou que la mer est trop haute, l’eau rentre dans les maisons », « et on trouve facilement du travail au Brésil ? », « le portugais du Portugal, comme Monique le parle, c’est pas tout à fait la même chose que le portugais du Brésil. » Atelier cuisine brésilienne où Joanice fait découvrir la fabrication des jus. « On pourra faire des jus créés par nous même. Et même, on rajoute de l’eau, et c’est trop bon! » Danse de la Siranda, « mes pieds, ils font autrement alors je recommence »; « on a ri, et tout le monde dansait avec nous ». Capoéra « On danse comme si on donnait des faux coups, mais on esquive; une façon pour les esclaves de se défendre ». Voilà quelques bribes de nos aventures, ce projet nous ouvre des fenêtres ! Projet où d’autres ont participé ponctuellement (Merci à Accoord, Réseau d’échanges des Savoirs et Macaïba, et merci à La Maison des Haubans pour son accueil. »  (Jeanne Vilbert pour Atelier du 14)

– – –

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques – positives ou négatives – à l’issue de votre lecture, par exemple dans le champ de message ci-dessous. Nous y serons attentifs.

 

 

Publicités