Ce blog

Malakocktail.wordpress.com est le blog du journal de quartier trimestriel Malakocktail (voir ci-dessous). Vous y trouverez des informations régulières sur l’actualité du quartier Malakoff à Nantes et ses alentours (Vieux Malakoff, Pré Gauchet, Manufacture, Toutes-Aides, Beaulieu…), des instantanés de la vie du quartier, des annonces relatives à l’élaboration et à la parution du journal ainsi que les archives des derniers numéros de celui-ci.

Ci-dessous, vous trouverez des informations sur l’histoire et le fonctionnement de Malakocktail ainsi que les mentions légales du blog.

Malakocktail…

La couverture du n°0…est un trimestriel gratuit créé en juin 1992 par la Ville de Nantes dans le cadre du Développement Social des Quartiers pour « rapprocher les habitants de Malakoff et surtout leur donner l’envie et la possibilité de s’exprimer » (extrait de l’édito du n°0),
…est « le journal de quartier des habitants de Malakoff » après avoir été « le journal de Malakoff » tout court, et est d’ailleurs aussi le journal des habitants alentours, et des simples passants aussi,
…est ouvert à tous et toutes, petits et grands, que ce soit pour écrire, illustrer, photographier, rencontrer, discuter ou écouter ce qui se dit,
…est diffusé à 3500 exemplaires à Malakoff, au Pré Gauchet, dans le Vieux Malakoff mais aussi à la Moutonnerie et à la Manufacture, et est envoyé par courrier ici et là,

Lola…a quatre cousins, Couleur Locale (Dervallières – Contrie), l’Ecrit de Bellevue, Mosaïque (Nantes Nord) et Zest (Doulon – Bottière), nés entre 1991 et 1993,
…a un nom qui vient de « Malakouleur », l’ancienne fête de Malakoff, et qui évoque bien sûr le mélange des richesses culturelles et sociales du quartier,
…a une Mascotte, Lola, apparue dans ses pages en 1998 (n°22) sous le crayon de Babette Palmer, et qui ne les a plus quittées depuis,
…a eu en 2012-2013 un « côté dékalé », Localamikkat (anagramme de Malakocktail), qui, la tête à l’envers, accueillait les créations, récits, dessins, poésies, photos, collages… venus de tous horizons et méritant d’être partagés. On peut désormais les trouver tout au long du journal,

Localamikkat…a eu la chance de voir depuis sa naissance plus de 150 personnes, habitants d’ici et d’ailleurs, lui apporter leur concours (et les en remercie),
…a fait discuter les voisins, parler les tours (et les bananes), infuser les parcs, coasser les grenouilles et danser les vaches de la Petite Amazonie et a même « appris la cité à votre chien »,
…traite de l’actualité locale, des initiatives associatives, de portraits d’habitants, des changements du quartier, de réflexions sur des questions sociales et urbaines…
…est conçu par un groupe de bénévoles qui – dans la bonne humeur – se font tour à tour reporters, témoins, passeurs, penseurs, et, toujours, citoyens-acteurs,

…vous invite à le rejoindre, ponctuellement ou régulièrement, pour continuer, améliorer, s’interroger, essayer, rencontrer, valoriser, questionner, comprendre, jouer, rire, voire même pleurer (et pour cela, rendez vous sur le formulaire ci-dessous ou à la page contacts).

Comment ça marche ?

Vous avez un lieu à part ou une personne formidable à faire découvrir ? Une histoire à raconter ? Une réflexion à partager ? Une création à montrer ? Une colère à exprimer ? Des idées à suggérer ? Le journal du quartier est fait pour vous ! Conçu par des habitants bénévoles de Malakoff et des environs qui forment le « comité de rédaction », et bénéficiant du concours de contributeurs ponctuels, Malakocktail est ouvert à tous et toutes.

Voici, en six étapes, comment votre trimestriel est conçu :

  1. Le comité de rédaction se réunit, les idées fusent, les méninges turbinent, les informations s’échangent, et chacun donne son avis et ses envies pour le numéro à venir. On y ajoute les propositions de contribution, les créations et les suggestions recueillies.
  2. Le sommaire se met petit à petit en place, on fait des choix (car parfois, il y a des sujets qui n’intéressent personne…), on se répartit les tâches, on imagine des formes tout en discutant de la vie du quartier et de l’avenir du monde (lorsqu’on est en forme).
  3. On s’occupe des articles qu’on a choisi, seul ou à plusieurs. On va interviewer les personnes concernées, collecter des informations, débattre du sujet choisi… On prend des notes, des photos, on parle, on dessine, on rédige, ou on se contente de commenter ce qui se dit… Peu importe, on participe ! Lorsqu’on le peut, on se retrouve en atelier chaque semaine pour faire le point ou faire avancer une idée.
  4. Au moment du bouclage, alors que le coordinateur du journal commence à s’impatienter, on réunit les textes et images et on les revoit ensemble. Quand quelque chose ne va pas, on en discute.
  5. Les textes et les photos sont ensuite amenés au graphiste qui pendant quelques jours met en page le journal en fonction de son identité et des choix et directions du comité de rédaction (couleurs, couverture, illustrations…).
  6. Après avoir pu admirer et corriger la maquette, on l’envoie chez l’imprimeur qui au bout d’une semaine nous livre les exemplaires tout frais de Malakocktail. Pour sa parution, on organise en général un petit pot de sortie convivial, avant que les membres du comité ou une association le distribuent les jours suivants dans les boîtes aux lettres du quartier et des environs.

Les membres du comité de rédaction et les contributeurs ponctuels signent de leur prénom ou d’un pseudonyme leurs articles et créations, et on peut retrouver leurs noms dans « l’ours » du journal page 2.

Et pourquoi pas vous ?

Mentions légales

Malakocktail.wordpress.com est édité par la Ville de Nantes – Equipe de quartier Malakoff/Saint-Donatien (Mission CiTé). Direction de publication : Virginie Danneyrolle. Administration : Guillaume Bruslé. Pour nous contacter : malakocktail(at)mairie-nantes.fr

Ce site fournit des liens vers d’autres sites ou ressources du réseau Internet. La Ville de Nantes n’a aucun contrôle sur ces sites et ressources externes et décline toute responsabilité quant à leur fonctionnement, à leur contenu, à leur publicité, aux produits et matériels proposés. La Ville de Nantes ne peut être responsable directement ou indirectement, d’aucun préjudice ou dommage qui serait causé par ou en relation avec l’utilisation de ces sites ou ressources, ou en relation avec leur contenu et les produits et services qu’ils proposent.

Si vous n’êtes pas utilisateur WordPress ou que votre navigateur internet n’est pas équipé d’une extension de blocage de publicités, il peut arriver que vous voyiez apparaître des messages publicitaires à la fin de certains billets du présent blog. La Ville de Nantes n’a aucun contrôle sur ces publicités qui sont générées automatiquement et destinées à financer la plateforme WordPress.com qui héberge gratuitement ce blog.

Laissez-nous un message :